Les 107 premiers versets commentés

magnifier 389908 960 720Les 107 premiers versets commentés

 

En fonction du découpage adopté, le nombre de versets dans le Coran est compris entre 6204 et 6236. Commenter l’intégralité du Coran donnerait un ouvrage encyclopédique qui serait indigeste. Heureusement la lecture et l’analyse des premiers versets permet assez précisément de se donner une idée de la philosophie dégagée, présentée et illustrée par son auteur.

 

Le Saint Coran: Sourate 1

AL-FATIHA (PROLOGUE ou OUVERTURE) - 7 versets - Pré-Hégire

-----------------------------------------------------------------------------

1. Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Miséricordieux : qui pardonne facilement.

La définition du mot miséricordieux a beaucoup d'importance pour la suite.  

Si l’ensemble des musulmans du monde considèrent le Coran comme la parole de Dieu, ce serait en fait l’archange Gabriel, son plus digne émissaire, qui se serait adressé à Mahomet élu comme représentant d’Allah sur terre.

 

2. Louange à Allah, Seigneur de l'univers.

Pour une grande partie du monde des vivants, l’existence d’un Dieu créateur de la terre et de l’univers est souvent incontesté. Ce qui est différencié par toutes les religions, ce sont les messages et les directives que Dieu aurait envoyé. Dans cet exercice de commentaires du Coran, c’est le message d’Allah, le Dieu des musulmans, qui est analysé.

 

3. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Le découpage théorique ou théologique du Coran est organisé en versets. Théoriquement un verset est une unité de sens complet même s’il y a parfois des exceptions comme dans la sourate 101 (et d’autres) :

Verset 1. “Le fracas !”

Verset 2. “Qu'est-ce que le fracas ?”

Verset 3. “Et qui te dira ce qu'est le fracas ?”

Verset 4. “C'est le jour où les gens seront comme des papillons éparpillés,”

Verset 5. “et les montagnes comme de la laine cardée;”

etc…

Dans ce cas, les versets et les sourates ressemblent davantage à une forme de prose proposée à la réflexion.

Pour cette première sourate, dès le troisième verset on remarque une récurrence du premier verset. Ce sera la première mais très loin d’être la dernière répétition.

 

4. Maître du Jour de la rétribution.

La plupart du temps les traductions du Coran ne posent pas de problème de compréhension ou d'interprétation.  Toutes les transcriptions sont réalisées par des personnes parfaitement bilingues comme savent le faire les traducteurs pour les livres, les films ou les modes d'emploi. La Bible, qui est le livre le plus imprimé au monde, est traduite en 540 langues et comprends plusieurs dizaines de versions. Même avec des variantes, l’essence, les idées, les dialogues, les histoires, les personnages et les concepts y sont clairement présentés, détaillés et retranscrits. Concernant le Coran, les traductions sont utilisées par des musulmans dans le monde entier dans de nombreux pays qu’ils soient des pratiquants de l’islam ou non. Homme, femme, terre, mal, bien, paradis, enfer, vie, mort, abeille, fourmis, jour, nuit… tous les mots ont un sens et une traduction rarement soumise à contestation. La plupart du temps les directives positives du Coran ne sont jamais contestées ni altérées dans leurs compréhension. Suivant les interlocuteurs, seules les injonctions violentes ou clivantes sont soumises à interprétation et discussion dans le Coran. Dans ce verset, le fait d'affirmer que Dieu aurait tous pouvoirs pour décerner les places au paradis ou en enfer n'est généralement pas discuté dès lors que l'on admet l'existence d'un Dieu unique et rédempteur.

 

5. C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

Dès les premiers versets, le mode de communication interpelle. Les musulmans considèrent que le Coran reprend verbatim la parole de Dieu. Allah qui souhaite être adoré et imploré demande que l’on s’adresse à lui-même en le tutoyant !

Il commande aux hommes de lui implorer secours. Un secours est une action d’aide et d’assistance dans une situation tragique. Les secours terrestres d’Allah n’ont bien souvent aucun objet après de funestes catastrophes naturelles, personnelles ou collectives.

Les mots entre crochets correspondent à des précisions apportées par les traducteurs. Ces extensions d’interprétations peuvent être parfois contradictoires :

Dans la sourate 51, on peut lire :

47. “Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance : et Nous l'étendons [constamment]: dans l'immensité.”

48. “Et la terre, Nous l'avons étendue. Et de quelle excellente façon Nous l'avons nivelée !”

Dans le verset 47 le ciel est constamment étendu pour justifier l’expansion de l’univers récemment découvert et valider ainsi la thèse du big-bang.

Dans le verset 48, la terre n’est pas étendue constamment ce qui aurait été un non-sens. Les traductions sont effectivement soumises à discussions et orientations même si les grandes lignes restent les mêmes.

 

6. Guide-nous dans le droit chemin,

Tout l'objet du Coran est de définir ce qu'est le juste chemin qui est le chemin du juste ou juste un chemin. Nous verrons si le droit chemin ou les chemins de traverses correspondent au chemin des droits ou des devoirs des hommes. (Le mot homme est ici présenté dans le commentaire, dans son sens large en incluant les femmes.)

 

7. le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

Cette sourate courte de septs versets est traditionnellement apprise par coeur pour être récitée à chaque prière et dans de nombreuses autres occasions. Elle résume les convictions religieuses des musulmans et des croyants y compris dans ses aspects les plus clivants. Le 7ème verset révèle la discordance qui est signifiée entre ceux qui suivent les traces de leur maître et les autres, les mécréants, qui seront, nous le verrons plus tard, menacés, injuriés et placés en enfer.

Le Saint Coran:  Sourate 2 Al-BAQARAH (LA VACHE)

286 versets - Post-Hégire

 

La deuxième sourate est la plus longue du Coran avec ses 286 versets. Le classement des sourates suivantes est organisé suivant un ordre “à peu près” décroissant. La logique aurait préféré opter pour un ordre chronologique ou thématique. Sans certitudes absolues, ce classement simpliste aurait été commandité par le prophète en allant ainsi à l’encontre de Dieu lui-même qui lui aurait dicté les sourates dans un autre ordre sur plusieurs années. Ce faisant, la notion d’abrogation de certains versets devient plus difficile à maîtriser. L’abrogation, nous le verrons plus tard, est une directive d’Allah qui consiste à remplacer  des versets délivrés antérieurement par des versets meilleurs postérieurs.

Chaque sourate a un titre. Ici c’est la vache. Personne ne sait vraiment si le titre a été dicté par Dieu ou s’il a été ajouté après. Dans tous les cas, cette sourate parle effectivement d’une vache même si elle n’est pas le thème unique et principal de cette série de versets.

 

-----------------------------------------------------------------------------

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Alif, Lam, Mim

Alif, Lam et Mim sont des lettres (a, l et m). On les retrouve assez régulièrement au début de nombreuses sourates avec parfois des variantes. Pour un grand nombre de musulmans, la présence de ce verset constitue une énigme qui dure depuis les origines de l’islam. Pour les contradicteurs, ces lettres constituaient simplement un marquage ou un repère à l’origine de la copie des premiers corans officiels.

Ce premier verset est à lui seul une contradiction incompatible avec la logique. La première raison repose sur le fait que le Coran est un communiqué récité et non écrit. L’énoncé de ces lettres auraient dû provoquer de la part de Mahomet une demande d’explications comme il en a eut pour pouvoir commenter d’autres versets difficiles d’accès ou incompréhensibles. Par ailleurs, le fait que Mahomet soit illettré comme il est précisé dans un verset ultérieur, rend difficile à comprendre le fait que le prophète n'ait pas donné d’explications complémentaires.

 

2. C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux  

Notons ici qu’Allah parle d’un livre. Au moment et dans les lieux de la révélation, les livres n’existaient pas. La plupart des contemporains de Mahomet ne savaient pas lire. Le Coran est au départ une transmission orale. Les premiers livres imprimés en grand nombre ne sont apparus que quelques siècles plus tard ! Par essence, le Coran n’était donc pas destiné à une large population mais plutôt à une élite instruite. Le plus étonnant est que le premier mot de la première sourate révélée à Mahomet serait “Lis”. (c’est la sourate 96) Un commandement d’autant plus surprenant que Mahomet ne savait pas lire ce qui est attesté par un verset qui parle de lui comme un prophète illettré (sourate 7, verset 157 et 158). L’objectif initial était donc que le message soit lu même s’il a été principalement appris, récité et transmis de bouche à oreille pendant des siècles. Toutefois transmettre oralement, dans l’ordre et sans support écrits plus de 6.000 versets et plus de 77.000 mots tient de l’exploit tant il est vrai que mémoriser l’intégralité du texte de l’hymne national français est déjà une difficulté pour la majorité des citoyens de l'hexagone.

La difficulté de mémorisation est d’autant plus grande que le Coran n’est pas énumération logique ou un déroulement chronologique mais un agrégat de concepts hétérogènes placés dans un désordre apparent.

 

3. qui croient à l'invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l'obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué

Nous pouvons aujourd’hui croire à l’invisible sans être qualifié de “croyant”. En effet, l’oxygène ou les microbes sont invisibles par tous les hommes. Ils étaient inconnus à l’époque de Mahomet. Le Coran n’en parle pas pourtant l’oxygène et les microbes étaient déjà omniprésents dans l’environnement des contemporains de la naissance de l’islam en exerçant sur eux un pouvoir de vie et de mort sans qu’ils en aient conscience.

 

4. Ceux qui croient à ce qui t'a été descendu  (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future.

Comme pour toutes les traductions qui ne contiennent pas de contradictions, il n’y a pas de discussions ou de tergiversations. Les versets qui ne feront pas l’objet de difficultés, de contradictions ou d’oppositions ne seront pas commentés.

Concernant ce verset, il est toutefois possible de trouver un petit commentaire à faire. Effectivement on peut voir et comprendre celui qui ne croit pas dans une vie future. A l’inverse la conviction de celui qui croit dans une vie future est tout aussi compréhensible mais quelle différence y a t-il avec celui qui croit fermement. Cet adverbe est-il absolument nécessaire ?

 

5. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future).

Allah déclare dans ce verset que ceux qui croient en lui réussissent dans la vie sur terre. Suivant chaque personne, la définition de la réussite peut être différente, mais on peut retenir une explication et une définition qui pourrait être qualifiée d’universelle :

La réussite d’une vie est la réalisation progressive et quotidienne des buts et objectifs personnels, familiaux, professionnels et sociaux qui vous tiennent à coeur dans le respect de soi, des autres et des équilibres naturels.”

Considérant cette définition de la réussite, il y a beaucoup de mécréants qui ont réussi leur vie comme il y a beaucoup de musulmans qui ont échoué dans la réalisation de leurs objectifs.

 

6. [Mais] certes les infidèles ne croient pas, cela leur est égal, que tu les avertisses ou non : ils ne croiront jamais.

Allah est ici très pessimiste. En disant qu’ils ne croiront jamais, Allah ne donne guère d’espoir aux prédicateurs de l’islam. Cela signifie également qu’Allah n’a ni le pouvoir de les convertir, ni les arguments pour le faire.

Par ailleurs, dire que les infidèles qui ne croient pas sont indifférents à leur situation n’est pas tout à fait exact. Il est parfaitement possible de croire en Dieu et de ne pas croire en Allah et dans le message délivré dans le Coran en raison de l’opposition aux valeurs véhiculées par une partie des lois divines présentées. C’est parfois en pleine conscience et sans indifférence que les croyances sont remises en cause. Pour preuve, le verset suivant :

 

7. Allah a scellé leurs coeurs et leurs oreilles; et un voile épais leur couvre la vue; et pour eux il y aura un grand châtiment.

Si c’est Allah qui a scellé leur coeurs et leurs oreilles, que pourrait-on faire pour pallier à ce bridage ? Ce serait donc là une forme de lutte contre Allah lui même qui promet un grand châtiment alors qu’il est à l’origine de la faute. C’est un peu comme si un juge plaçait en prison une personne honnête après l’avoir hypnotisée et poussée au crime.

 

8. Parmi les gens, il y a ceux qui disent : “Nous croyons en Allah et au Jour dernier ! ” tandis qu'en fait, ils n'y croient pas.

Le fait de croire en Dieu et à une vie extra terrestre n’est pas critiquable ni condamnable. Même les personnes les plus athées ne peuvent pas démontrer que Dieu ou des extraterrestres  n’existent pas.

L’objet de cette analyse critique est de construire une contre-argumentation à l’encontre des versets qualifiés d'hérétiques.

 

9. Ils cherchent à tromper Allah et les croyants; mais ils ne trompent qu'eux-mêmes, et ils ne s'en rendent pas compte.

Comment peut-ont savoir que l’on se trompe si nous sommes dans l’impossibilité de nous en rendre compte ?

Nous aurions aimé ici voir un verset annonçant clairement qu’Allah a décidé de dé-sceller les coeurs et les oreilles dans un objectif altruiste et humaniste.

 

10. Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d'hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.

Il y a insistance et volonté de nuire ici. Pourquoi ne pas vouloir guérir cette maladie de coeur ? Pourquoi laisser croître cette affection ? Celui qui ment par omission, par manque d’information, par déformation ou sans s’en rendre compte, est-il un véritable menteur ? N’y aurait-il pas d'échappatoire ou d’indulgence ? Allah est-il aussi miséricordieux qu’il le clame ? Le châtiment douloureux est-il irrévocable ?

 

11. Et quand on leur dit : “Ne semez pas la corruption sur la terre”, ils disent : “Au contraire nous ne sommes que des réformateurs ! ”

L’expression de la corruption est régulièrement employée dans le Coran. Elle mérite d’être explicitée. Le mot corruption vient du verbe corrompre qui signifie briser complètement, détériorer, physiquement ou moralement. Pour simplifier; au lieu d’utiliser le mot corruption, on peut le remplacer par le mot nuisance importante. La connaissance de cette fonction aura son importance pour la suite.

 

12. Certes, ce sont eux les véritables corrupteurs, mais ils ne s'en rendent pas compte.

L’inconscience est une forme d’innocence. Prenons l’exemple d’une nuisance (corruption) involontaire. Sauf à vouloir le manger pour assurer sa subsistance, tuer un animal innocent et sans défense est certainement une corruption sur terre. Pourtant, chaque jour nous écrasons, en marchant, sans le vouloir, des fourmis ou des petits insectes. Avons nous provoqué là volontairement une nuisance ou une corruption ?

Prenons maintenant l’exemple d’une corruption qualifiée, par leur initiateurs, de réformatrice : nous sommes 7 milliards sur la planète, bientôt 10 milliards dans un environnement surchauffé contenant des ressources partiellement épuisées. Un gouvernement qui déciderait de limiter les naissances pour maintenir le niveau de population sans en provoquer la croissance serait-il dans le camp des corrupteurs ou au contraire des bienfaiteurs pour les générations future ?

Quand à Dubaï, on construit une piste de ski en plein désert sous un soleil de plomb, les promoteurs de cette initiative gaspillent une énergie et des ressources précieuses qui pourraient être bien plus utiles ailleurs. Est-ce là une forme de corruption alors que leurs initiateurs sont musulmans ?

 

13. Et quand on leur dit : “Croyez comme les gens ont cru”, ils disent : “Croirons-nous comme ont cru les faibles d'esprit ? ” Certes, ce sont eux les véritables faibles d'esprit, mais ils ne le savent pas.

C’est compliqué à comprendre, mais si les faibles d’esprit sont dans une conviction différente ou dans une autre foi, ils ne sont pas pour autant condamnables. Par définition un faible d’esprit est comme un faible de corps, les agresser ou les condamner revient à s’attaquer à plus petit que soi. La démarche est-elle morale ?

 

14. Quand ils rencontrent ceux qui ont cru, ils disent : “Nous croyons”; mais quand ils se trouvent seuls avec leurs diables,  ils disent : “Nous sommes avec vous; en effet, nous ne faisions que nous moquer (d'eux)”.

C’est encore compliqué à suivre et comprendre. Un verset précédent précisait que le Coran est un livre au sujet duquel il n’y a aucun doute. Nous verrons que souvent la lecture des injonctions divines donne une multitude de perplexités. Ces incertitudes et ce manque de précisions ont amené Mahomet à expliquer en détail certaines directives d’Allah en marge du Coran.

A noter que le Coran se désigne lui même comme un livre parfait en forme et en sens.
[Sourate 11 – Verset 1]

« C'est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, émanant d'un Sage, Parfaitement Connaisseur. »

Un livre parfait devrait se suffire à lui-même. Ce n’est pas le cas. Les hadiths qui recueillent les paroles de Mahomet, réunissent, en pagination, plus de lignes d’explications de textes que le Coran lui même. C’est un peu comme si chaque page avait en post scriptum, nota bene ou notes de bas de pages, deux fois plus de volume de commentaires que le texte de référence.

 

15. C'est Allah qui Se moque d'eux et les endurcira dans leur révolte et prolongera sans fin leur égarement.

S’il y avait un doute sur la moquerie précédente, il est levé dans ce nouveau verset. Allah lui-même se moque de ses propres créatures. Ce faisant, quel peut-être le rire sarcastique d’un dieu ? Ce même dieu signe et persiste dans sa volonté de durcir ses opposants en prolongeant sans fin leur égarement. Est-ce là une digne mentalité capable de créer l’harmonie et la compassion ?

NB : pour rétablir l’équilibre, les commentaires qui suivront seront parfois moqueurs envers une religion qui prête parfois au sourire et donne souvent des gages d’une foi contestable..

 

16. Ce sont eux qui ont troqué le droit chemin contre l'égarement. Eh bien, leur négoce n'a point profité. Et ils ne sont pas sur la bonne voie.

Qu’ils ne soient pas sur la bonne voie, c’est une possibilité que l’on ne peut écarter, mais ce ne sont pas eux qui ont troqué le droit chemin contre l’égarement puisque c’est vous, Allah qui leur avez scellé leurs coeurs et leurs yeux. Comment peut-on retrouver son chemin dans ces conditions ?

 

17. Ils ressemblent à quelqu'un qui a allumé un feu; puis quand le feu a illuminé tout à l'entour, Allah a fait disparaître leur lumière et les a abandonnés dans les ténèbres où ils ne voient plus rien.

Ce constat n’est pas très complaisant, ni miséricordieux. On attendrait d'un Dieu généreux qu'il éclaire ceux qui ne sont pas illuminés

 

18. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement).

C’est évident !

Nous sommes ici dans une Sourate post-Hégire c'est à dire après l'an zéro de l'islam. Cet ensemble de réflexions et de directives font donc théoriquement partie des Sourates contenant des versets abrogeant certains versets précédents l’Hégire.

La précision a son importance car il ne sera pas possible d’invoquer l’abrogation possible par Allah. Cette notion sera abordée en temps et en heure dès qu’Allah le souhaitera.

 

19. [On peut encore les comparer à ces gens qui, ] au moment où les nuées éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort; et Allah encercle de tous côtés les infidèles.

Ici Allah traite les non croyants infidèles de couards, pétochards ou froussards. Comment ne sait-il pas que beaucoup de ceux qui ne croient pas en Allah n’ont pas peur de la mort et s'en approche avec sérénité car ils ont d’autres croyances qui se situent entre l’opinion et le savoir et qui les prémunissent de la crainte de l’au delà.

 

20. L'éclair presque leur emporte la vue : chaque fois qu'il leur donne de la lumière, ils avancent; mais dès qu'il fait obscur, ils s'arrêtent. Si Allah le voulait Il leur enlèverait certes l'ouïe et la vue, car Allah a pouvoir sur toute chose.

On en revient sur ce qui est dit précédemment. Allah a bien le pouvoir de leur rendre la raison et la vue mais il ne le fait pas. Comment lutter contre un dieu qui veut votre perte ? Le pouvoir de la miséricorde n’est pas ici dans l’esprit d’Allah.

Il y a par ailleurs dans ce verset une nouvelle contradiction : il faut simplement remonter au 7ème verset précédent pour apprendre qu’Allah a scellé les coeurs et les oreilles des infidèles. Dans le verset 20 Allah dit qu’il pourrait leur enlever l'ouïe, qu’il en a le pouvoir mais qu’il ne le fait pas alors que justement il l’a fait !

 

21. ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété.

Tous les scientifiques savent que le créateur de la nature a mis plusieurs centaines de millions d’années pour développer le biotope et ses composants avant que l’homme n’arrive dans son environnement. Le seigneur créateur des merveilles naturelles préférerait certainement que l’on respecte ses créations et qu’on en prenne soin plutôt qu’adorer un être extra terrestre que personne ne peut voir et n’a jamais vu à moins que Dieu ne soit présent ici et là en tous lieux et en toutes matières au travers de la nature et de notre environnement.

 

22. C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela).

Voir ce qui vient d’être écrit précédemment !

 

23. Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins, (les idoles) que vous adorez en dehors d'Allah, si vous êtes véridiques.

Il y a beaucoup de rimes et de mélodies dans le Coran récité en arabe. La comparaison avec une traduction n’a pas de sens toutefois si l’objectif est de transmettre un texte contenant du sens et un beau message, vous en trouverez un ci-dessous qui, de plus, est écrit en alexandrins.

 

Hé l’homme, puisque bientôt tu n’auras plus d’essence

Prépare-toi et ménage ta foi dans la croissance

Il te faudra refaire la route dans l’autre sens

 

Deviens adepte de simplicité volontaire

Tu n’as qu’une seule mère et aucune terre secondaire

Il est encore temps de parfaire ton savoir faire

 

Tu bois, tu vois grâce aux bons dons de ma nature

Ta démesure fait rupture avec ton futur

Change-toi, reviens au bien et corrige ta culture

 

Trop est ennemi du Bien

Toujours plus, mal devient

Libère-toi de tes liens

D’un rien viens chez les miens

 

Objet du temple, tu adores la consommation

Prépare-toi et tes proches à une révolution

Je t’ai très très souvent donné des solutions

 

De mes entrailles je te faisais parfois mystère

De tes entailles et tes ponctions j’en ai souffert

Mais pour voir et dans l’espoir je t’ai laissé faire

 

Cultive-moi, protège-moi et retrouve la raison

Remplis ma mission et tu auras ta maison

Faute de toi et je déréglerai mes saisons

 

24. Si vous n'y parvenez pas et, à coup sûr, vous n'y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu'alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux infidèles.

Il semble donc qu’Allah soit quelque peu présomptueux. Ne dit-on pas souvent que l’élève dépasse le maître ? Des vers en alexandrins ne sont-ils pas techniquement supérieurs à une simple prose ?

N’y aurait-il pas là, en fin de verset, une menace d’immolation et de lapidation réservée aux infidèles ?

 

25. Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes oeuvres qu'ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux; chaque fois qu'ils seront gratifiés d'un fruit des jardins ils diront : “C'est bien là ce qui nous avait été servi auparavant”. Or c'est quelque chose de semblable (seulement dans la forme); ils auront là des épouses pures, et là ils demeureront éternellement.

Enfin une belle promesse. On commençait à douter de la bonté d’Allah durant la lecture des 30 premiers versets. Il y a toutefois dans ce verset deux problèmes à évoquer. Le premier concerne les épouses pures. C’est une ambiguïté récurrente dans le Coran. Les promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent, s’adressent souvent et principalement aux hommes. Imaginons maintenant l’arrivée de Mahomet au paradis : il retrouve sa première épouse qui avait préalablement rejoint ses deux précédents maris. Est-ce la foire d’empoigne ? Khadija qui n’avait pas souhaité partager son époux, a t-elle accepté de bon gré les 10 épouses ultérieures de son mari volage ?

Deuxième problème évoqué par ce verset : la promesse d’un service de domicile fixe éternel. Après quelques siècles et quelques millénaires passés au même endroit, on doit s’ennuyer profondément. A choisir, ne serait-il pas plus souhaitable de vivre une nouvelle vie avec de nouvelles chances en ayant tout oublié du passé pour mieux profiter de ce qui nous est donné sur une terre qui possède déjà tous les bienfaits utiles et futiles pour ceux qui veulent en profiter avec en échange la simple nécessité de communier avec la nature en assurant la préservation de ses équilibres ?

 

26. Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent “Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple ? ”. Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les pervers,

Pourquoi allah serait-il gêné ? L’affirmation semble superflue.

...Et en fin de verset, encore une volonté d’égarer ceux qu’Allah qualifie de pervers. Pourquoi tant de haine alors que les infidèles n'ont fait que de ne pas croire en lui par le fait qu'il les a rendu sourds et aveugles.

 

27. qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants.

De pervers les infidèles passent au statut de perdant. En lisant ces premiers versets, le message s’adresse visiblement plus à ceux qui ne croient pas sans leur donner une chance de se refaire ou de se convertir.

 

28. Comment pouvez-vous renier Allah alors qu'Il vous a donné la vie, quand vous en étiez privés ? Puis Il vous fera mourir; puis Il vous fera revivre et enfin c'est à Lui que vous retournerez.

Question, les quelques milliards de spermatozoïdes qui n’ont pas eut la chance d’être fécondés peuvent-il renier Allah ? En ont-ils même la conscience ?

 

29. C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient.

Si Dieu est omniscient, il doit savoir alors que ce verset devrait provoquer des interrogations. Pourquoi sept cieux ? Le 7ème ciel est-il synonyme d’orgasme ? On apprends par ailleurs dans les hadiths que les sept cieux correspondent à sept couches ou sept espaces différents dans l’univers. Malheureusement, les progrès astronomiques démontrent que le nombre d’espaces confinés spécifiques est bien supérieur au nombre sept !

 

30. Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : “Je vais établir sur la terre un vicaire “Khalifa ”. Ils dirent : “Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ? ” - Il dit : “En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! ”.

Finalement les anges auraient t-ils vu plus juste que Dieu lui-même ?

 

31. Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux Anges et dit : “Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques ! ” (dans votre prétention que vous êtes plus méritants qu'Adam).

Passer du Coq à l'âne est une autre des caractéristiques du Coran. Ce mode de zapping est considéré par les savants de l’islam comme une forme supérieure de communication. Peut-on en douter ?

Il est vrai qu’Allah est seul à comprendre ce qu’il dit :
[Sourate 3 - Verset 7]

''Nul autre que Allah ne connaît l’interprétation du Coran''

Comme dans beaucoup d’autres versets à venir, le Coran fait référence à de nombreux personnages décrit dans la Bible. Mahomet en tant qu’homme d’affaire représentant sa riche épouse a eut l’occasion à de nombreuses reprises de fréquenter les marchands juifs et chrétiens.

 

32. - Ils dirent : “Gloire à Toi ! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a appris. Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage”.

Ce qui transparaît à travers ce verset révèle un nouveau problème régulièrement retrouvé dans le Coran : les généralités. “Il a appris à Adam tous les noms” - “Nous n’avons de savoir que ce que Tu nous a appris”. Adam a t-il eu connaissance des mots “smartphone”, “ordinateur”, “prothèse” etc. ?

Dans la pratique, la très grande majorité des savoirs ne sont pas issus du Coran mais bien des découvertes réalisées par les hommes eux-mêmes.

 

33. - Il dit : “ô Adam, informe-les de ces noms; ” Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Allah dit : “Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez ? ”

Dans la théologie musulmane, la langue arabe serait la langue officielle au paradis. Les noms dont parle Allah ont-ils été traduits ? Le langage de l’homme de cro magnon était-il semblable à celui de nos contemporains ? Les inuites ou les incas ont-il eut connaissance de ces noms ?

 

34. Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l'exception d'Iblis qui refusa, s'enfla d'orgueil et fut parmi les infidèles.

Le nom Iblis ou Chaïtan est utilisé pour désigner le Démon ou Satan. C’est un infidèle qui s’est opposé à Allah. Il aurait été placé en quarantaine en enfer mais il continuerait à disposer du pouvoir d’un Dieu avec la possibilité de propager le mal auprès de qui mauvais lui semble. C’est donc un opposant à Allah qui oeuvre avec un pouvoir surnaturel malfaisant. Il y aurait donc deux dieux : celui du mal et celui du bien. L'esprit du mal serait-il d'une force équivalente à celle du bien ? Une nouvelle question philosophique se pose : le mieux serait-il l’ennemi du bien ?

 

35. Et Nous dîmes : “ô Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n'approchez pas de l'arbre que voici : sinon vous seriez du nombre des injustes”.

Le fameux pommier et le non-moins connue pomme d’Adam ! Rappelons que 10 versets plus avant, Allah promettait toute sortes de fruits (cela sera rappelé plus tard encore).... Sauf les fruits du pommier !

 

36. Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et Nous dîmes : “Descendez (du Paradis); ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps.

C’est à partir de là que nous sommes devenus mortel ! C’est une histoire à mourir debout !

 

37. Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir car c'est Lui certes, le Repentant, le Miséricordieux.

Adam est considéré par la Bible et le Coran comme le premier homme sur terre envoyé par Dieu. Adam et sa descendance auraient traversé les millénaires pour parvenir jusqu’à notre ère sans transcendance. Cette théorie appelée créationisme considère que chacune des espèces animales et végétales seraient apparues brusquement (sans avoir d'ancêtres) par la volonté divine. Cette doctrine, qui nie l'évolution de la vie sur Terre est aujourd'hui abandonnée par l’ensemble de la communauté scientifique. Sans entrer dans les démonstrations savantes, remarquons simplement que s’il existe des personnes à peau blanche, noires ou métissées, c’est bien parce que les hommes ont évolué depuis Adam. A la fin du siècle dernier, en moins de trente ans, les hommes ont grandi de plus de 10 centimètres. Nier l’évolution des hommes revient à nier la réalité de ce que nous observons aujourd’hui. Les paléontologues savent par ailleurs que d’autres hommes, comme ceux de néandertal ont coexisté avec nos ancêtres et ont entre temps disparu. Si l’on considère enfin que 98,5% de notre ADN est commun avec celui du singe, il n’est pas nécessaire d’être très imaginatif pour envisager qu’une mutation génétique a permis la création des homo sapiens.

 

38. - Nous dîmes : “Descendez d'ici, vous tous ! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide , ceux qui [le] suivront n'auront rien à craindre et ne seront point affligés”.

Un hadith (parole de Mahomet) précise qu'il y aurait eu 313 prophètes qui furent des apôtres parmi 120 000 prophètes. Combien de guides auto déclarés qui n'étaient que des prédicateurs usurpateurs ? Curieusement il y aurait eut avant Mahomet des centaines d’ambassadeurs de Dieu et après, plus personne !

 

39. Et ceux qui ne croient pas (à nos messagers) et traitent de mensonge Nos révélations, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.

Le simple fait de ne pas croire mérite l'enfer et la damnation. Cette fois on a bien compris le message et la volonté d’Allah. Pourquoi le répéter si souvent puisque les infidèles ont été rendus sourd par Dieu ? Quel intérêt par ailleurs de le répéter dans le Coran puisqu'en général les infidèles mécréants ne lisent pas le Coran.

 

40. ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c'est Moi que vous devez redouter.

La plus grande générosité est celle qui consiste à donner sans espérer recevoir.

Allah l’omniscient devrait savoir à l’avance si les enfants d’Israel vont tenir leur engagements. Dans les deux cas le message est inutile.

Ici encore et curieusement Allah s'adresse à des personnes qui généralement ne lisent pas le Coran.

 

41. Et croyez à ce que J'ai fait descendre, en confirmation de ce qui était déjà avec vous; et ne soyez pas les premiers à le rejeter. Et n'échangez pas Mes révélations contre un vil prix. Et c'est Moi que vous devez craindre .

La crainte et le châtiment sont des maîtres mots du Coran. Le mot châtiment est rédigé 354 fois dans la traduction du Coran visible ici : coran.10-12.org (CRTL+F pour faire une recherche)

En prenant ce verset au pied de la lettre il serait impossible de commercialiser un Coran imprimé sans risquer de craindre Allah.

 

42. Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité.

Que fait le Coran lorsqu’il affirme :

[Sourate 51 - Verset 49]

"Et de toute chose Nous avons créé [deux éléments]: de couple."

C’est une vérité partielle qui inclu une part de faux. Il existe des animaux et des plantes qui se suffisent à eux-mêmes pour la reproduction. (escargots, lombric, coraux, blé...)

Que dire enfin d’un pieux mensonge qui cache tout ou partie d’une vérité pour ne pas blesser.  Concernant les mensonges enfantins, faire croire au père Noël n’est pas un problème si cette croyance ne perdure pas.

 

43. Et accomplissez la Salat, et acquittez la Zakat , et inclinez-vous avec ceux qui s'inclinent.

Extrait de Wikipédia : “La salât n'est devenue une obligation cultuelle qu'après l'Ascension du Prophète de l'islam au Ciel (Mi'raj), que la tradition situe en l'an 2 avant l'hégire, soit vers 620 apr. J.-C. C'est en effet à cette occasion que Dieu aurait prescrit à Mohammed les cinq prières rituelles. Cela se fit à l'issue d'une sorte de négociation où le prophète obtint de Dieu qu'il ramène à cinq les cinquante prières quotidiennes qu'il avait initialement exigées.

Dieu aurait exigé initialement 50 prières ? Heureusement que Mahomet s’est opposé à son maître ! C’était osé de le faire sans craindre des représailles !  Cela prouve aussi qu’allah peut changer d’avis ou être influencé.

 

44. Commanderez-vous aux gens de faire le bien , et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? êtes-vous donc dépourvus de raison ? .

Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ! Pour beaucoup de musulmans l’islam est une religion de paix mais qui n’est pas toujours suivie des faits. La raison du plus fort est souvent la meilleure c’est pourquoi l’islam est parvenue à s’imposer même si cela ne s’est pas fait sans difficulté : sur les 10 premiers khalifes ayant succédé à Mahomet, un seul est mort de façon naturelle !

 

45. Et cherchez secours dans l'endurance et la Salat : certes, la Salat est une lourde obligation, sauf pour les humbles,

Effectivement la Salat et les prières représentent une contrainte énorme. Un musulman pratiquant sa religion avec ferveur depuis sa plus tendre enfance aura passé près de 15 années de sa vie en prières et soumissions. Pourquoi un dieu aussi puissant qu’il le prétend aurait-il besoin qu’on le prie et qu’on le glorifie ? L’autorité d’un chef ne se mesure pas dans ses demandes mais dans l’offre que ses subalternes lui propose par estime ou loyauté et non par la crainte.

 

46. qui ont la certitude de rencontrer leur Seigneur (après leur résurrection) et retourner à Lui seul.

Un nouveau problème se pose, si à la fin des temps on dénombre quelques milliards de fidèles cumulés depuis la naissance de l’islam, la queue sera longue pour rencontrer le seigneur en tête à tête.

 

47. ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, (Rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples (de l'époque).

C’est ce même Dieu qui, dans une histoire précédente et reprise dans le Coran, a choisi et élu le peuple juif pour lui transmettre sa première série de messages. Avec toute la capacité de ce dieu vivant, était-il si impuissant pour ne pouvoir transmettre son message divin aux australiens, aux indiens, aux amérindiens, aux européens, aux inuites…. La Nature, elle, nous a transmis de façon universelle et depuis toujours un message, des règles et des directives à suivre sous peine de mort : respirer, boire, manger, dormir, s’unir pour se défendre, s’aimer pour procréer…

Êtes-vous donc dépourvu de raison ?

 

48. Et redoutez le jour où nulle âme ne suffira en quoi que ce soit à une autre; où l'on n'acceptera d'elle aucune intercession; et où on ne recevra d'elle aucune compensation. Et ils ne seront point secourus.

Bien souvent les versets nécessitent un apprentissage qui permet de raconter et d'expliquer des histoires et de justifier le parrainage d’un imam. C’est une bonne façon de se rapprocher et de communier.

 

49. Et [rappelez-vous], lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient le pire châtiment : en égorgeant vos fils et épargnant vos femmes. C'était là une grande épreuve de la part de votre Seigneur.

N’était ce pas là la moindre des choses sous peine d’être condamné à non assistance à personne en danger !

 

50. Et [rappelez-vous], lorsque Nous avons fendu la mer pour vous donner passage ! .. Nous vous avons donc délivrés, et noyé les gens de Pharaon, tandis que vous regardiez.

Référence est faite ici à une autre histoire de la Bible. Celle là même qui a été transmise par un vieil homme âgé de 120 ans. C’est ce même homme qui serait l’auteur attitré de la Torah et des 613 commandements de Dieu. Le premier verset du premier chapitre de la génèse dit : “Au commencement Dieu créa le ciel et la terre” ce qui est faux car on sait maintenant que l’univers à environ 13 milliards d’années et que la terre n’est apparue que quelques milliards d’années plus tard…

Celui qui recopie une erreur est toujours dans l'erreur. Bonnet blanc et blanc bonnet !

 

51. Et [rappelez-vous], lorsque Nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant quarante nuits ! .. Puis en son absence vous avez pris le Veau pour idole alors que vous étiez injustes (à l'égard de vous mêmes en adorant autre qu'Allah).

Habituellement un puissant qui donne un rendez vous fait venir ses serviteurs à lui. Ici c'est Allah qui a fait la démarche et se rend près de Moïse pendant 40 nuits. Pourquoi un dieu si puissant devrait-il s’adapter au rythme de ses créatures et pourquoi n’aurait-il pas délivré son message en une seule fois ? Dieu peut le faire à moins que son pouvoir ne soit pas celui qu’on lui loue.

 

52. Mais en dépit de cela Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnaissiez (Nos bienfaits à votre égard).

53. Et [rappelez-vous], lorsque Nous avons donné à Moïse le Livre et le Discernement afin que vous soyez guidés.

A défaut d’avoir une certaine culture religieuse sur le judaïsme, il faut être ici accompagné surtout dans un temps où localité dominait. Le Livre (coran) qui se déclare parfait en fond et en forme, manque à sa capacité de se suffire à lui-même.

 

54. Et [rappelez-vous], lorsque Moïse dit à son peuple : “ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes : ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur” ! ... C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux !

Pour obtenir les ferveurs de son créateur, ce verset nous incite à tuer les coupables nous-même afin d’obtenir un repentir.

Un homme généreux qui souhaiterai pardonner et oublier ne pourrait pas le faire s'il veut avoir la grâce d'Allah !

 

55. Et [rappelez-vous], lorsque vous dites : “ ô Moïse, nous ne te croirons qu'après avoir vu Allah clairement” ! ... Alors la foudre vous saisit tandis que vous regardiez.

56. Puis Nous vous ressuscitâmes après votre mort afin que vous soyez reconnaissants.

Dans un temps ancien où l’enregistrement de preuves formelles n’était pas possible et ou la transmission des connaissances était plutôt orale que scripturale, beaucoup de faits divers surnaturels se sont passés : une mer ou une lune fendue en deux, des personnes ressuscitées, un serpent transformé en bâton (ou le contraire), un homme qui vit jusqu’à 950 ans (Noé) etc. Cela fait maintenant très longtemps que nous n’avons vu de prophète incontesté. Comment Dieu pourrait-il aujourd’hui faire croire à son existence de façon incontestable ? Allah a t-il la volonté de se faire connaître ? Si c'est le cas, pourquoi ne pas organiser une conférence de presse filmée par les télévisions du monde entier qui montrerait en direct un miracle incontestable. Si Dieu ne veut pas ou ne peut pas se montrer, le mieux serait toutefois de doter toute l’humanité d’un instinct nouveau, incontournable et inaltérable intégré au coeur de chaque esprit et reposant sur l’incapacité de faire le mal et la nécessité de produire le bien.

Ce verset révèle une capacité unique de Dieu : celle qui consiste à envoyer un éclair visant un homme ayant fauté. Très souvent le Coran propose une justice de Dieu armée par la main de l’homme qui peut être faillible. Pourquoi ne ferait-il pas justice lui-même pour éviter la lapidation ou toute autre exécution qui pourrait être une injustice alors qu’en fin de vie, la véritable justice de Dieu pourrait s’opérer.

 

57. Et Nous vous couvrîmes de l'ombre d'un nuage, et fîmes descendre sur vous la manne et les cailles : - “Mangez des délices que Nous vous avons attribués ! ” - Ce n'est pas à Nous qu'ils firent du tort, mais ils se firent tort à eux-mêmes.

Il y a parfois des versets qui sont traduits à partir de rimes riches. Essayez vous-même d’écrire des proses avec des consonances rythmées. Cette forme d’écriture impose parfois le choix de mots approximatifs ou disruptifs. Il ne faut pas donc s’étonner que le Coran soit parfois surprenant.

 

58. Et [rappelez-vous], lorsque Nous dîmes : “Entrez dans cette ville, et mangez-y à l'envie où il vous plaira; mais entrez par la porte en vous prosternant et demandez la “rémission” (de vos péchés); Nous vous pardonnerons vos fautes si vous faites cela et donnerons davantage de récompense pour les bienfaisants.

Le message est simple, plus vous vous prosternez, plus vous serez récompensés. Certains pratiquants prennent un divin ou un malin plaisir à faire rougir leur marque de dévotion sur leur front. Malheureusement la promesse des récompenses est sans fondement. Si le bonheur national brut pouvait être mesuré pays par pays, il est fort probable qu’il serait inférieur dans les pays à forte dominance musulmane et plus important dans les pays démocratiques où la liberté de penser et d’agir dans le respect est une priorité.

 

59. Mais, à ces paroles, les pervers en substituèrent d'autres, et pour les punir de leur fourberie Nous leur envoyâmes du ciel un châtiment avilissant.

La menace du châtiment se répète à nouveau mais cette fois elle va plus loin dans la précision, le châtiment est avilissant.

 

60. Et [rappelez-vous], quand Moïse demanda de l'eau pour désaltérer son peuple, c'est alors que Nous dîmes : “Frappe le rocher avec ton bâton.” Et tout d'un coup, douze sources en jaillirent, et certes, chaque tribu sut où s'abreuver ! - “Mangez et buvez de ce qu'Allah vous accorde; et ne semez pas de troubles sur la terre comme des fauteurs de désordre”.

Encore un miracle qu’il ne nous a jamais été possible de voir de nos jours. Pourtant avec nos smartphones et Youtube, nous couvrons maintenant et en permanence les faits et gestes de milliards de personnes.

 

61. Et [rappelez-vous], quand vous dîtes : “ô Moïse, nous ne pouvons plus tolérer une seule nourriture. Prie donc ton Seigneur pour qu'Il nous fasse sortir de la terre ce qu'elle fait pousser, de ses légumes, ses concombres, son ail (ou blé), ses lentilles et ses oignons ! ” - Il vous répondit : “Voulez-vous échanger le meilleur pour le moins bon ? Descendez donc à n'importe quelle ville; vous y trouverez certainement ce que vous demandez ! ”. L'avilissement et la misère s'abattirent sur eux; ils encoururent la colère d'Allah. Cela est parce qu'ils reniaient les révélations d'Allah, et qu'ils tuaient sans droit les prophètes. Cela parce qu'ils désobéissaient et transgressaient.

La notion de tuer sans droit complète la notion du droit de tuer qui parcourt le Coran dans de nombreux versets !

Exemple :

[Sourate 2 - Verset 193]
«Faites-leur la guerre sans répit jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de subversion et que le culte soit rendu uniquement à Dieu. S’ils cessent le combat, ne poursuivez les hostilités que contre les injustes récalcitrants.»

[Sourate 8 verset 60].

« Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin de terroriser l'ennemi d'Allah et le vôtre.... »

Dans ce dernier verset, le terrorisme est même clairement évoqué, justifié et même encouragé.

 

62. Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d'entre eux a cru en Allah, au Jour dernier et accompli de bonnes oeuvres, sera récompensé par son Seigneur; il n'éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé .

Étonnement on parle de ceux qui ont cru au passé.

 

63. (Et rappelez vous), quand Nous avons contracté un engagement avec vous et brandi sur vous le Mont - : “Tenez ferme ce que Nous vous avons donné et souvenez-vous de ce qui s'y trouve afin que vous soyez pieux ! ”

64. Puis vous vous en détournâtes après vos engagements, n'eût été donc la grâce d'Allah et Sa miséricorde, vous seriez certes parmi les perdants.

Comment un livre qui se qualifie de parfait peut-il être aussi difficile à comprendre ?

 

65. Vous avez certainement connu ceux des vôtres qui transgressèrent le Sabbat. Et bien Nous leur dîmes : “Soyez des singes abjects ! ”

Il y a dans le Coran de nombreuses injures émanants d’Allah vis à vis de ceux qui défient ses ordonnancements. Traités ici de singes abjects, ils seront plus tard qualifiés par de nombreuses images pour le moins surprenantes : les pires êtres de la création, des porcs, des bêtes, du bétail, des bestiaux, vils, traîtres, damnés, maudits, sourds, muets et aveugles, ignorants, mauvais, dépourvus de raison ou de science, ingrats, orgueilleux, malfaiteurs, paresseux, perdants, faibles d’esprit, honnis, haïssables, des gens du feu, des gens de l’enfer, des bâtards… Les détracteurs du Coran ne doivent pas être susceptibles.

 

66. Nous fîmes donc de cela un exemple pour les villes qui l'entouraient alors et une exhortation pour les pieux.

Sans une diffusion de masse, seules les villes proches auraient vu l'exemple de Dieu. Nous sommes très loin d'un message universel s'adressant à l'ensemble des peuples du monde.

 

67. (Et rappelez-vous,) lorsque Moïse dit à son peuple : “Certes Allah vous ordonne d'immoler une vache” . Ils dirent : “Nous prends-tu en moquerie ? ” “Qu'Allah me garde d'être du nombre des ignorants” dit-il.

La fameuse vache objet du titre de cette sourate.

 

68. - Ils dirent : “Demande pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise ce qu'elle doit être”. - Il dit : “Certes Allah dit que c'est bien une vache, ni vieille ni vierge, d'un âge moyen, entre les deux. Faites donc ce qu'on vous commande”.

C'est visiblement un dialogue de sourd qui offre peu d'intérêt pour la suite de l'histoire. Pourquoi Allah S'abaisse t-il à de si petits détails ?

Sauf à savoir qu’une vache a vêlé, comment reconnaître une vache vierge ?

Rappelons que seul Allah connaît l'interprétation des versets du Coran :
[Sourate 3 - Verset 7]

''Nul autre que Allah ne connaît l’interprétation du Coran''

 

69. - Ils dirent : “Demande donc pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise sa couleur”. - Il dit : “Allah dit que c'est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir”.

En ce temps là on pouvait communiquer facilement avec Dieu avec de véritables dialogues comme on le ferait avec un moyen de communication moderne ! Du jamais revu !...

Comme l'existence d’une vache de couleur jaune vif couleur pour laquelle aucun ambiguïté de traduction ne peut être soupçonnée.

Précision et rappel : avec Mahomet ce ne serait pas Allah mais l'archange Gabriel qui communique.

 

70. - Ils dirent : “Demande pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise ce qu'elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions certainement bien guidés , si Allah le veut”.

Pourquoi Allah parle avec certains de ses sujets mais pas avec les autres… Serait ce une affabulation de la part de ceux qui déclarent avoir reçu la parole de Dieu pour mieux créer un ascendant vis à vis des autres ?

 

71. - Il dit : “Allah dit que c'est bien une vache qui n'a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d'infirmité et dont la couleur est unie”. - Ils dirent : “Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité ! ” Ils l'immolèrent alors mais il s'en fallut qu'ils ne l'eussent pas fait.

Le dialogue qui précède pourrait être extrait d’une comédie tragédie, même si la teneur semble dénuée de bon sens paysan.

 

72. Et quand vous aviez tué un homme et que chacun de vous cherchait à se disculper ! ... Mais Allah démasque ce que vous dissimuliez.

Ce qui est normal puisqu’Allah est omniscient.

On voit ici une nouvelle fois les limites de la justice des hommes alors que celle de Dieu serait infaillible. Pourquoi Allah exige t-il sa justice sur terre alors qu'une fois morts les véritables coupables seront condamnés justement.

 

73. Nous dîmes donc : “Frappez le tué avec une partie de la vache”. - Ainsi Allah ressuscite les morts et vous montre les signes (de Sa puissance) afin que vous raisonniez.

Curieuse façon de ressusciter les morts !

Aujourd’hui, toute personne déclarant qu’il a ressuscité un mort avec une queue de vache serait certainement placé en centre psychiatrique.

 

74. Puis, et en dépit de tout cela, vos coeurs se sont endurcis; ils sont devenus comme des pierres ou même plus durs encore; car il y a des pierres d'où jaillissent les ruisseaux, d'autres se fendent pour qu'en surgisse l'eau, d'autres s'affaissent par crainte d'Allah. Et Allah n'est certainement jamais inattentif à ce que vous faites.

Ici, même les pierres craignent Allah !

Quelle peut bien être là punition infligée à une pierre récalcitrante et désobéissante ? Être réduite en poussière ?

 

75. - Eh bien, espérez-vous [Musulmans], que des pareils gens (les Juifs) vous partageront la foi ? alors qu'un groupe d'entre eux, après avoir entendu et compris la parole d'Allah, la falsifièrent sciemment.

Allah qui est omniscient sait qu’un groupe de juifs a falsifié sciemment sa parole. Pourquoi, si c’est le cas, lui a t-il fallu près de 700 ans pour envoyer un nouveau messager pour corriger ce qui avait été modifié ?

 

76. - Et quand ils rencontrent des croyants, ils disent : “Nous croyons”; et, une fois seuls entre eux, ils disent : “Allez-vous confier aux musulmans ce qu'Allah vous a révélé pour leur fournir, ainsi, un argument contre vous devant votre Seigneur ! êtes-vous donc dépourvus de raison ? ” .

Allah fait souvent appel à la raison des hommes. Par le fait il consacre un état et une capacité à raisonner donnés aux hommes. Pourquoi dès lors qu’un raisonnement logique qui va à l’encontre des déclarations du Coran serait-il alors déraisonnable et condamnable ? Dans de telles circonstance c'est l'enseignant et non l'enseignement qui est en cause.

 

77. - Ne savent-ils pas qu'en vérité Allah sait ce qu'ils cachent et ce qu'ils divulguent ?

Allah sait tout, voit tout, entend tout mais ne dit rien.

 

78. Et il y a parmi eux des illettrés qui ne savent rien du Livre hormis des prétentions et ils ne font que des conjectures.

Allah ne sait-il pas que parmi les illettrés il peut y avoir des personnes qui raisonnent clairement ?

 

79. Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d'Allah pour en tirer un vil profit ! - Malheur à eux, donc , à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu'ils en profitent !

Pour dire la vérité, même si le résultat net d’exploitation de l’organisation internationale créé par Jésus est important, on ne peut pas dire qu’il en aie beaucoup profité. Par ailleurs, lorsque l’on est impliqué dans aucune des religions monothéistes, la même remarque que fait Allah pourrait être appliquée à Mahomet.

 

80. Et ils ont dit : “Le Feu ne nous touchera que pour quelques jours comptés ! ” Dis : “Auriez-vous pris un engagement avec Allah - car Allah ne manque jamais à Son engagement; - non, mais vous dites sur Allah ce que vous ne savez pas” .

Le problème du feu, c’est que ça brûle et qu'il consume les matières enflammées  Après quelques jours de combustion d’un corps calciné il ne devrait plus rien rester.

Dans le Coran, l’enfer serait une mauvaise destination, une mauvaise couche, un mauvais gîte, un affreux lit, un camp de détention pour les infidèles, une résidence pour les mécréants, un détestable refuge où les injustes seront les combustibles avec pour drap les ténèbres pour les perdants qui y demeureront éternellement et seront abreuvés d’une eau purulente en guise de rétribution…. Utilisé 98 fois dans le Coran, l’enfer ne bénéficie d’aucune autre description.

 

81. Bien au contraire ! Ceux qui font le mal et qui se font cerner par leurs péchés, ceux-là sont les gens du Feu où ils demeureront éternellement.

Etant donné que l’éternité qui a précédé notre naissance était sans objet conscient, on est en droit de penser que l’éternité future sera composée de la même entité.

 

82. Et ceux qui croient et pratiquent les bonnes oeuvres, ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement.

Encore et toujours des promesses qui n’engagent que ceux qui les écoutent.  

La religion et la politique seraient elles liées ?

 

83. Et [rappelle-toi], lorsque Nous avons pris l'engagement des enfants d'Israël de n'adorer qu'Allah, de faire le bien envers les pères, les mères, les proches parents, les orphelins et les nécessiteux, d'avoir de bonnes paroles avec les gens; d'accomplir régulièrement la Salat et d'acquitter le Zakat ! - Mais à l'exception d'un petit nombre de vous, vous manquiez à vos engagements en vous détournant de Nos commandements.

Et rappelle-toi dans ce verset suivi d'un rappelez vous dans le verset suivant… CQFD.

 

84. Et rappelez-vous, lorsque Nous obtînmes de vous l'engagement de ne pas vous verser le sang, [par le meurtre] de ne pas vous expulser les uns les autres de vos maisons. Puis vous y avez souscrit avec votre propre témoignage.

Encore des petites histoires dans la grande histoire dont il faudrait connaître les tenants et les aboutissants pour des faits relatés par les survivants.

 

85. Quoique ainsi engagés, voilà que vous vous entre-tuez, que vous expulsez de leurs maisons une partie d'entre vous contre qui vous prêtez main forte par péché et agression. Mais quelle contradiction ! Si vos coreligionnaires vous viennent captifs vous les rançonnez alors qu'il vous était interdit de les expulser (de chez eux). Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d'entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l'ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils serons refoulés au plus dur châtiment, et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites .

Allah évoque ici une directive importante. Le Coran et ses fondements sont à prendre et appliquer dans leur intégralité: couper la main aux voleurs, frapper de 100 coups de fouet les fornicateurs, frapper de 80 coups de fouet les faux témoins, frapper son épouse si l’on craint son indocilité, autoriser un homme à avoir quatre épouses et pouvoir avoir des relations sexuelles avec ses esclaves, etc…

 

86. Voilà ceux qui échangent la vie présente contre le vie future. Eh bien, leur châtiment ne sera pas diminué. Et ils ne seront point secourus.

Echanger sa vie présente et consciente contre une vie future et moins sûre est risqué. Voici ce que l’on peut lire sur une tombe et qui pourrait une démarche philosophique de moindre danger : “Ci gît une femme de volupté qui pour plus de sécurité fit son paradis en ce monde”...

 

87. Certes, Nous avons donné le Livre à Moïse; Nous avons envoyé après lui des prophètes successifs. Et Nous avons donné des preuves à Jésus fils de Marie, et Nous l'avons renforcé du Saint-Esprit. Est-ce qu'à chaque fois, qu'un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vous vous enfliez d'orgueil ? Vous traitiez les uns d'imposteurs et vous tuiez les autres .

Petit détail : les prophètes n’ont pas été envoyés mais plutôt informés ou révélés. Officiellement, selon le calendrier céleste ou divin, le dernier en date serait Mahomet. Toutefois, 1384 années plus tard, il faut reconnaître que l’islam n’a pas réussi à faire l’unanimité. La majorité des habitants de la planète ont des croyances différentes. Pourquoi Allah n’a t-il pas mobilisé un nouveau prophète suffisamment médiatique pour créer la dynamique de groupe nécessaire afin de convaincre le monde entier ? Il devrait choisir un Marc Zuckerberg ou un autre apôtre d'internet pour toucher le monde entier. Il faut reconnaître que si un homme s’était présenté aux portes de la Kaaba en annonçant qu’il était un nouvel émissaire de Dieu, personne ne l’aurait pris au sérieux !... Sauf s’il détenait les résultats du loto pour les cinq prochaines années ?!!!

L’histoire de Marie est reprise dans le Coran en reprenant les mêmes éventualités improbables : sourate 19 verset 20 : “Elle dit : “Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ? ” Mariée à Joseph, la probabilité pour qu’il y ait eut une relation intime est fortement envisageable. Par ailleurs, combien d’hommes ou de femmes infidèles ont nié leur relations extra conjugales pour échapper à la lapidation ou simplement pour éviter le bannissement de leur maison ? Autant de questions qui sont déplacées, choquantes pour les uns, mais légitimes et elementaires pour beaucoup d’autres.

Par ailleurs pour clore momentanément le chapitre sur Marie, si Jésus est le fils de Dieu, il y aurait deux Dieux ? Enfin la présence d’un esprit saint dans cette affaire en fait une troisième entité : n’y a t-il pas là des questions naturelles à se poser pour un esprit sain et ceint d’esprit ?

 

88. Et ils dirent : “Nos coeurs sont enveloppés et impénétrables” - Non mais Allah les a maudits à cause de leur infidélité, leur foi est donc médiocre .

Il y aurait des bonnes fois, des mauvaises fois et des fois médiocres.

Plutôt que maudire les infidèles, pourquoi Allah n’essaie t-il pas de comprendre les raisons et les motivations des mécréants pour mieux  les convaincre ?

 

89. Et quant leur vint d'Allah un Livre confirmant celui qu'ils avaient déjà, - alors qu'auparavant ils cherchaient la suprématie sur les mécréants, - quand donc leur vint cela même qu'ils reconnaissaient, ils refusèrent d'y croire. Que la malédiction d'Allah soit sur les mécréants !

La répétition est une autre caractéristique spécifique du Coran. La même idée dupliquée sous de nombreuses formes est exprimée pour maudire ou condamner tous ceux qui n’ont pas suivi le chemin d’Allah. C’est souvent la condamnation sans solutions qui est reproduite. C’est la même logique qu’utilisent tous les despotes, tyrans et autres dictateurs comme Mao, Staline, Hitler et d’autres qui ne cherchent pas à comprendre, discuter, négocier ou s’adapter mais qui souhaitent imposer leur point de vue en niant les motivations ou les convictions de leurs opposants.

 

90. Comme est vil ce contre quoi ils ont troqué leurs âmes ! Ils ne croient pas en ce qu'Allah a fait descendre, révoltés à l'idée qu'Allah, de part Sa grâce, fasse descendre la révélation sur ceux de Ses serviteurs qu'Il veut. Ils ont donc acquis colère sur colère, car un châtiment avilissant attend les infidèles !

Vil, colère, révolte, châtiment… Dans le Coran, les mots négatifs dépassent de loin le nombre de mots positifs et constructifs. Infidèles et mécréants sont des mots qui sont répétés 200 fois dans la traduction française du Coran.

Si le critique est considérée dans cette analyse comme systématique, c'est bien parce que le Coran lui même est très critique.

 

91. Et quand on leur dit : “Croyez à ce qu'Allah a fait descendre”, ils disent : “Nous croyons à ce qu'on a fait descendre à nous”. Et ils rejettent le reste, alors qu'il est la vérité confirmant ce qu'il y avait déjà avec eux. - Dis : “Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes d'Allah, si vous étiez croyants ? ”.

Il semble qu’en condamnant et crucifiant Jésus, le peuple juif n’a fait que précéder ce qu’on fait les musulmans pendant longtemps dans les pays islamiques : faire taire les opposants qui pourraient déstabiliser la mouvance générale.

 

92. Et en effet Moïse vous est venu avec les preuves. Malgré cela, une fois absent vous avez pris le Veau pour idole, alors que vous étiez injustes.

Explication de texte : Au cours de l’Exode du peuple hébreu depuis l'Egypte vers la terre promise, pendant l’ascension du mont Sinaï par Moïse pour recevoir les Tables de la Loi, les Hébreux, nouvellement libérés du joug de Pharaon, pressent Aaron de leur montrer un dieu qui puisse les guider.

Aaron a commandé alors au peuple hébreu de briser les boucles d'oreilles en or des femmes afin qu'il puisse fondre un veau qu'ils désignent et adorent comme dieu, à l’imitation du taureau Apis qui était adoré en Égypte.

Lorsque Moïse descend du mont Sinaï et qu’il voit les Hébreux adorer une idole, ce qui est interdit par le Premier Commandement, il est pris d’une colère si grande qu’il fracasse les Tables de la Loi sur un rocher.

Dieu a ordonné alors à Moïse de tuer tous les hérétiques. Moïse a ensuite transmis cet ordre à ceux qui, parmi son peuple, lui sont restés fidèles.

Dans tous les cas nous sommes loin de la liberté de penser et pourquoi vouloir tuer ceux qui ont été influencés puisqu'ils ont été manipulés ?

 

93. Et rappelez-vous, lorsque Nous avons pris l'engagement de vous, et brandi sur vous At-Tur (le Mont Sinaï) en vous disant : “Tenez ferme à ce que Nous vous avons donné, et écoutez ! ”. Ils dirent : “Nous avons écouté et désobéi”. Dans leur impiété, leurs coeurs étaient passionnément épris du Veau (objet de leur culte). Dis[-leur]: “Quelles mauvaises prescriptions ordonnées par votre foi, si vous êtes croyants” .

Une information est révélée dans ce verset. Dans le passé, Allah se serait adressé à plusieurs personnes en même temps (Écoutez !) et donc pas seulement par un sentiment diffus et personnalisé mais par un son entendu et perçu par plusieurs personnes. Allah est donc capable d’un discours audible. Que ne le fait-il pas plus souvent pour se faire entendre et comprendre ?

 

94. - Dis : “Si l'Ultime demeure auprès d'Allah est pour vous seuls, à l'exclusion des autres gens, souhaitez donc la mort [immédiate] si vous êtes véridiques ! ”

Même si un infidèle ou un mécréant a l’intime conviction de détenir une autre vérité, pourquoi demanderait-il la mort immédiate ?

 

95. Or, ils ne le souhaiteront jamais, sachant tout le mal qu'ils ont perpétré de leurs mains. Et Allah connaît bien les injustes.

Allah connaît si bien les injustes qu’il n’a pas d’arguments ou de solutions pour rendre les injustes justes.

 

96. Et certes tu les trouveras les plus attachés à la vie [d'ici-bas], pire en cela que les Associateurs . Tel d'entre eux aimerait vivre mille ans. Mais une pareille longévité ne le sauvera pas du châtiment ! Et Allah voit bien leurs actions.

Allah devrait savoir qu’une longévité humaine de 1000 ans est impossible car lui et la nature nous a programmés pour ne pas pouvoir vivre au mieux plus de 150 ans !

 

97. Dis : “Quiconque est ennemi de Gabriel doit connaître que c'est lui qui, avec la permission d'Allah, a fait descendre sur ton coeur cette révélation qui déclare véridiques les messages antérieurs et qui sert aux croyants de guide et d'heureuse annonce”.

Si Allah a considéré véridiques les messages antérieurs pourquoi y a t-il autant de conflits entre les différentes obédiences ?

 

98. [Dis : ] “Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... [Allah sera son ennemi] car Allah est l'ennemi des infidèles”.

Encore un nouveau mot introduit : ‘ennemi’ répété trois fois en deux versés !

 

99. Et très certainement Nous avons fait descendre vers toi des signes évidents. Et seuls les pervers n'y croient pas.

Avec le recul scientifique nécessaire, les preuves n’étaient peut être pas si évidentes. Dans tous les cas, celui qui doute et cherche une vérité différente mérite t-il d’être traité de pervers ?

 

100. Faudrait-il chaque fois qu'ils concluent un pacte, qu'une partie d'entre eux le dénonce ? C'est que plutôt la plupart d'entre eux ne sont pas croyants.

Une autre évidence se dessine dans la lecture du Coran : les palissades s’enchaînent.

 

N’hésitez pas à réagir à ces commentaires. Vos remarques et critiques constructives peuvent être utiles pour être ajoutées dans une prochaine version.

 


 

 

N’hésitez pas à réagir à ces commentaires. Vos remarques et critiques constructives peuvent être utiles.