Principes et arguments pour déradicaliser les musulmans fondamentalistes. Réflexions et actions réalisées sans armes, sans haine, sans violence dans un objectif de paix et d'harmonie.

  • Qu'est ce que la radicalisation ?

    Définition

    Qu'est ce que la radicalisation ?
    Le mot radical vient du mot racine. La radicalisation d'un musulman est un retour aux sources et aux bases fondamentales de l'islam en appliquant de façon littérale les versets du Coran.
  • Les principes de la déradicalisation

    Le champ d'action

    Les principes de la déradicalisation
    Un terroriste islamique était à l'origine innocent et pacifique. Il a suivi un chemin et des thèses qui l'ont conduit vers la violence et l'intolérance. La déradicalisation consiste à suivre le chemin inverse et développer une contre-argumentation.
  • Faire appel à l'intelligence plutôt qu'à la violence

    Les arguments

    Faire appel à l'intelligence plutôt qu'à la violence
    Les connaissances, le savoir, la logique, les faits scientifiques peuvent démontrer que les bases et les versets incohérents du Coran ne peuvent être l'oeuvre d'un dieu omniscient
  • Retrouver un sens à la vie

    La finalité

    Retrouver un sens à la vie
    La plupart des personnes qui se radicalisent trouvent dans leurs croyances une sublimation de leur vie terrestre. Si une multitude d'arguments peuvent convaincre les fondamentalistes qu'ils oeuvrent pour une cause injuste et infondée, il faut aussi leur proposer de retrouver les bases morales et vitales de leur destinée.

Les bases philosophiques de la déradicalisation pacifique :


"Il ne sert à rien de se battre.

Il vaut mieux convaincre que vaincre car celui qui est convaincu est vaincu alors que celui qui est vaincu par la force n'est pas convaincu !”

[Proverbe africain]

"On peut convaincre par la force de la vérité
On ne doit pas imposer la vérité par la force."
[Mathieu Ricard]

En 2016, les actes racistes, antisémites et antimusulmans ont baissé en France, seuls les actes antichrétiens sont en progression

antiracismeSelon le rapport annuel du ministère de l'Intérieur, nous avons enregistré un replis de près de 50% des actes anti racistes, antisémites et antimusulmans (44,7% pour être précis). A l'inverse, les atteintes aux lieux de cultes chrétiens ne cessent d'augmenter et représentent 90% des plaintes déposées. Le ministère a enregistré 949 actes en 2016, soit une hausse de 17,4% par rapport à 2015. Plus globalement, entre 2008 et 2016, les actes antichrétiens ont augmenté de 245%.

Comment expliquer cette progression ? Quelles peuvent être les personnes qui sont à l'origine de ces malversations ? La réponse semble être assez évidente même si elle peut être qualifiée de raciste ou islamophobe.

Bien que très minoritaires en France, les musulmans représentent probablement la communauté qui, par essence détestent les mécréants et en particulier les juifs et les chrétiens. Il y a dans le coran 163 références aux mécréants, citons quelques exemples :

Sourate 2 - verset 89
Que la malédiction d'Allah soit sur les mécréants !”

Sourate 2 - Verset 171

Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.

Sourate 66 -verset 9

ô Prophète ! Mène la lutte contre les mécréants et hypocrites et sois rude à leur égard. leur refuge sera l'Enfer, et quelle mauvaise destination !

Sourate 4 - verset 101

Et quand vous parcourez la terre, ce n'est pas un péché pour vous de raccourcir la Salat, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l'épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré.”

Sourate 4 - verset 151

les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.

Sourate 8 - verset 65

“ô Prophète, incite les croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.”

etc.

Sachant que théoriquement les musulmans doivent faire 5 prières par jours et qu’ils doivent réciter à chaque prière deux sourates, le martèlement des principes et des injonctions délivrées par le Coran fini immanquablement par entrer profondément dans l’ADN des musulmans pratiquants.

 

Remplaçons maintenant dans les versets précédents, le mot mécréant par le mot musulman :

Sourate 2 - verset 89

Que la malédiction d'Allah soit sur les musulmans !”

Sourate 2 - Verset 171

Les musulmans ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point.

Sourate 66 -verset 9

ô Prophète ! Mène la lutte contre les musulmans et hypocrites et sois rude à leur égard. leur refuge sera l'Enfer, et quelle mauvaise destination !

Sourate 4 - verset 101

Et quand vous parcourez la terre, ce n'est pas un péché pour vous de raccourcir la Salat, si vous craignez que les musulmans ne vous mettent à l'épreuve, car les musulmans demeurent pour vous un ennemi déclaré.”

Sourate 4 - verset 151

les voilà les vrais musulmans ! Et Nous avons préparé pour les musulmans un châtiment avilissant.

Sourate 8 - verset 65

“ô Prophète, incite les croyants au combat. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille musulmans , car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.”

Peut-on imaginer un seul instant des écrits qui feraient références aux musulmans avec de tels qualificatifs et de tels appels à la violence ? Dans tout pays démocrate et pacifique, ces propos seraient interdits, condamnables et condamnés. A l’inverse le fait d’accepter et fermer les yeux sur ces préceptes assénés quotidiennement ne devrait pas être pris à la légère. Tout au moins pourrait-on ou devrait-on faire mentionner la mention “interdit aux moins de 18 ans” pour limiter la portée de tels propos.