Principes et arguments pour déradicaliser les musulmans fondamentalistes. Réflexions et actions réalisées sans armes, sans haine, sans violence dans un objectif de paix et d'harmonie.

  • Qu'est ce que la radicalisation ?

    Définition

    Qu'est ce que la radicalisation ?
    Le mot radical vient du mot racine. La radicalisation d'un musulman est un retour aux sources et aux bases fondamentales de l'islam en appliquant de façon littérale les versets du Coran.
  • Les principes de la déradicalisation

    Le champ d'action

    Les principes de la déradicalisation
    Un terroriste islamique était à l'origine innocent et pacifique. Il a suivi un chemin et des thèses qui l'ont conduit vers la violence et l'intolérance. La déradicalisation consiste à suivre le chemin inverse et développer une contre-argumentation.
  • Faire appel à l'intelligence plutôt qu'à la violence

    Les arguments

    Faire appel à l'intelligence plutôt qu'à la violence
    Les connaissances, le savoir, la logique, les faits scientifiques peuvent démontrer que les bases et les versets incohérents du Coran ne peuvent être l'oeuvre d'un dieu omniscient
  • Retrouver un sens à la vie

    La finalité

    Retrouver un sens à la vie
    La plupart des personnes qui se radicalisent trouvent dans leurs croyances une sublimation de leur vie terrestre. Si une multitude d'arguments peuvent convaincre les fondamentalistes qu'ils oeuvrent pour une cause injuste et infondée, il faut aussi leur proposer de retrouver les bases morales et vitales de leur destinée.

Les bases philosophiques de la déradicalisation pacifique :


"Il ne sert à rien de se battre.

Il vaut mieux convaincre que vaincre car celui qui est convaincu est vaincu alors que celui qui est vaincu par la force n'est pas convaincu !”

[Proverbe africain]

"On peut convaincre par la force de la vérité
On ne doit pas imposer la vérité par la force."
[Mathieu Ricard]

Bilan en cette fin de Ramadan.

Le ramadan est normalement une période propice pour faire la paix et créer les conditions pour favoriser l'harmonie. Malheureusement, durant ce ramadan 2017, l'islam a encore frappé dans 29 pays à travers le monde. 174 attaques ont été commises au nom d'Allah en faisant 1595 morts (chiffres fournis par le site thereligionofpeace.com) Dans le même temps deux personnes qualifiées d'islamophobes ont tué deux personnes. Ces deux personnes peuvent être qualifiées de malades et marginales. Il n'existe pas par ailleurs de pays démocrates ou républicains qui n'aient condamné ces actes odieux. Concernant les 147 attaques  commises par plusieurs centaines de musulmans, il est plus difficile de qualifier ces terroristes de malades sans évoquer plutôt une épidémie causée par une forme de virus contagieux qui peut affecter un ensemble de personnes croyantes qui ne font que suivre la charia et les directives divines qui sont précisées dans le Coran :

[Sourate 8 verset 60].
« Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin de terroriser l'ennemi d'Allah et le vôtre.... »