Principes et arguments pour déradicaliser les musulmans fondamentalistes. Réflexions et actions réalisées sans armes, sans haine, sans violence dans un objectif de paix et d'harmonie.

  • Qu'est ce que la radicalisation ?

    Définition

    Qu'est ce que la radicalisation ?
    Le mot radical vient du mot racine. La radicalisation d'un musulman est un retour aux sources et aux bases fondamentales de l'islam en appliquant de façon littérale les versets du Coran.
  • Les principes de la déradicalisation

    Le champ d'action

    Les principes de la déradicalisation
    Un terroriste islamique était à l'origine innocent et pacifique. Il a suivi un chemin et des thèses qui l'ont conduit vers la violence et l'intolérance. La déradicalisation consiste à suivre le chemin inverse et développer une contre-argumentation.
  • Faire appel à l'intelligence plutôt qu'à la violence

    Les arguments

    Faire appel à l'intelligence plutôt qu'à la violence
    Les connaissances, le savoir, la logique, les faits scientifiques peuvent démontrer que les bases et les versets incohérents du Coran ne peuvent être l'oeuvre d'un dieu omniscient
  • Retrouver un sens à la vie

    La finalité

    Retrouver un sens à la vie
    La plupart des personnes qui se radicalisent trouvent dans leurs croyances une sublimation de leur vie terrestre. Si une multitude d'arguments peuvent convaincre les fondamentalistes qu'ils oeuvrent pour une cause injuste et infondée, il faut aussi leur proposer de retrouver les bases morales et vitales de leur destinée.

Les bases philosophiques de la déradicalisation pacifique :


"Il ne sert à rien de se battre.

Il vaut mieux convaincre que vaincre car celui qui est convaincu est vaincu alors que celui qui est vaincu par la force n'est pas convaincu !”

[Proverbe africain]

"On peut convaincre par la force de la vérité
On ne doit pas imposer la vérité par la force."
[Mathieu Ricard]

Une des théories des complots

Je suis régulièrement confronté à l’opposition de croyants musulmans qui argumentent leurs convictions face aux réalités scientifiques, logiques ou naturelles. Ma dernière confrontation s’est heurtée à une nouvelle forme de réaction. A l’autre bout du fil, un petit groupe de marocains résidant en France répondaient à mon interrogation. Je leur demandais s’il n’avaient pas mis en cause leur convictions et leurs croyances en voyant la multiplication des attentats dernièrement enregistrés en France et en Grande Bretagne. Très rapidement, l’argumentation que je souhaitais leur opposer sur les versets du Coran et les dérives sectaires de l’islam a été détournée  vers des remarques et des questions inattendues ! En résumé, ils étaient convaincus que les USA sont à l'origine de tous les attentats et toutes les guerres (Afghanistan, Syrie, Palestine Rwanda…) D’après mes interlocuteurs, les motivations américaines étaient claires : tous ces conflits sont organisés pour consommer les armes et les munitions que les yankees et les cow-boys fabriquent pour le reste du monde. La théorie du complot est régulièrement mise en avant pour tous ceux qui veulent donner des explications rationnelles aux faits irrationnels. Ainsi, pour tous ceux qui pensent subir le joug des comploteurs, les twins towers ont été visées par la CIA, les américains ne sont jamais allés sur la lune, les attentats de Paris sont à l’initiative du gouvernement français, etc. Des illuminatis veilleraient et manipuleraient le monde. S’il est possible et facile de montrer et démontrer la capacité de Neil Armstrong d’avoir mis un pied sur l’astre lunaire, démontrer que l’Amérique du nord n’a pas d’intérêt à organiser les guerres est difficile à objectiver puisqu’ils en sont principalement les bénéficiaires. Effectivement leurs intérêts sont directement liés aux ventes d’armes et de munitions qui elles-mêmes sont liées à la propension des belligérants à s’entre-tuer avec du matériel made in US. L’argument est désarmant puisqu’il est effectivement compromettant. Toutefois si certains industriels ou investisseurs ont effectivement un intérêt direct sur les guerres, peut-on dire que les employés et les ouvriers de ces usines ont une volonté délibérée de lancer des belligérants dans des meurtres sanguinaires ? Les vignerons sont-ils responsables de certains accidents sur les routes ? Par extrapolation, les américains dans leur ensemble et leur majorité  ont-ils eux aussi une volonté affirmée d’être les fossoyeurs du monde ? Asssurèment non. Les blancs d'aujourd'hui ne sont pas responsables de la traite négrière du passé ou des colonisations d’hier tout comme les allemands du 21eme siècle ne sont pas responsables des crimes nazis commis par leurs aïeux. Pourquoi  vouloir faire payer l’ensemble des américains alors qu’ils ne sont pas à la direction des manettes et des gâchettes ? Par ailleurs, si le PIB nominal des USA est supérieur à 17.000 milliards de dollars, la fabrication et la vente d’armes à l’extérieur de leurs frontières ne représente en fait qu’un petit pourcentage de l’ensemble de leurs productions de richesses. Dans tous les crimes et toutes les guerres il y a un mobile mais dans tous les cas ce ne sont pas les fabricants de balles qui jouent les parties. Au Rwanda en Syrie ou en Afghanistan les haines n'ont pas été fomentées par des forces extérieures mais bien par des pulsions intérieures qui trouvent bien souvent leur radicalisation dans des convictions religieuses ou communautaires qui n’ont rien à voir avec les fabricants d’armes. Preuves en est que les guerres existent depuis des siècles et des millénaires, bien avant que la poudre à canon ou les missiles air-sol n’aient vu le jour.

DB